Préparer la naissance (depuis son canapé) grâce à la sophrologie

par Avr 5, 2020

La sophrologie a le vent en poupe depuis plusieurs années, que ce soit dans un objectif de mieux-être au quotidien, mais aussi dans le gestion de la douleur et du stress.

Ses bienfaits reconnus sont également de plus en plus plébiscités par les femmes enceintes et les jeunes mamans. 

 

Comment la sophrologie peut accompagner les futures mamans dans la préparation à la naissance ?

Pour y voir plus clair sur cette pratique, nous avons rencontré Nedjelka Cosich, Sophrologue dans le 17ème arrondissement de Paris, et spécialiste dans l’accompagnement des femmes enceintes.

Qu’est-ce que la sophrologie : ses principes, sa pratique, et ses bienfaits ?

La sophrologie est une méthode psychocorporelle développée dans les années soixante à partir principalement de deux disciplines majeures : l’hypnose Ericksonienne et le Yoga auxquelles viennent s’ajouter d’autres outils thérapeutiques comme la psychanalyse, le training autogène, le relâchement musculaire, le bouddhisme zen, etc.

Dans ma pratique de sophrologue, il me tient vraiment à cœur de soutenir le développement de la capacité de mes patients à se mettre profondément à l’écoute de leur monde intérieur (ressentis, émotions, pensées dans le moment présent) car c’est cette capacité qui leur permettra peu à peu de se relier à eux-même et de prendre conscience des infinies ressources de leur corps et de leur psyché.

Ainsi, quelque soit l’objectif que vous souhaitez atteindre en intégrant cette méthode dans votre quotidien, vous rencontrerez sans aucun doute en chemin : le soulagement, l’apaisement et toute une gamme d’émotions agréables et de capacités d’une puissance étonnante (concentration, confiance en soi, autorégulation, lâcher-prise,…) qui viendront embellir votre vie et vous transformer durablement.

À qui s’adresse la sophrologie ? 

Pouvant être pratiquée à partir de 5 ans et jusqu’à un âge avancé, la Sophrologie améliore la vie de tous ceux qui s’exercent avec régularité. 

Il est possible par ailleurs d’adapter tous les exercices en fonction des possibilités physiques de la personne.

Comment la sophrologie peut accompagner une future maman ?

En l’encourageant à prendre du temps pour elle et son bébé, en lui offrant la possibilité de verbaliser ses appréhensions éventuelles, en lui donnant les moyens de se projeter dans une attitude positive et confiante en ses capacités et celles de son corps. 

En tant que future maman, vous approprier la méthode, vous aidera à vivre le jour J de la meilleure manière possible mais c’est loin d’être le seul bienfait du recours à la sophrologie avant l’accouchement. En effet, prendre un moment pour vous détendre avec votre fœtus, penser à lui, l’imaginer bien au chaud et en sécurité à l’intérieur de votre corps, prendre ce temps pour ralentir et vivre vraiment votre grossesse la rendra inoubliable. C’est une méthode transformatrice et vous conserverez vos enregistrements à vie, ainsi, en tant que jeune maman, les nouveaux défis (manque de sommeil,…) que vous aurez à relever après la naissance seront envisagés différemment si vous avez déjà la sophrologie comme bagage.

Comment se déroule une séance avec un/une sophrologue ? 

Les exercices que je guide pour mes patients pendant une trentaine de minutes, soit trois ou quatre relaxations dynamiques ( = mouvements doux réalisés en pleine conscience) puis une relaxation mentale (=visualisation), sont précédés d’un temps de parole offrant la possibilité de verbaliser le vécu des exercices qu’ils auront pratiqués lors de l’inter-séance, et, suivis d’un temps d’échange de manière à favoriser les prises de consciences pouvant découler de la pratique régulière de leurs exercices.

Peut-on pratiquer soi-même à la maison ?

C’est même encouragé ! Entre chaque séance (hebdomadaire dans l’idéal) mes patients peuvent utiliser leurs enregistrements personnalisés autant qu’ils le souhaitent afin d’ancrer durablement en eux le travail effectué pendant la séance. Je recommande habituellement de reproduire l’ensemble des exercices de la séance (max 30 min) au moins une ou deux fois entre deux consultations. Plus ils s’entrainent, plus ils progressent.

Le papa peut-il être impliqué dans la sophrologie prénatale ?   

S’il ne bénéficie pas lui même d’une préparation mentale à l’accouchement, le papa peut néanmoins contribuer à la réussite de l’accompagnement de la maman par exemple en l’aidant à se motiver pour sa pratique régulière ou en étant présent (en posant sa main sur le ventre) lorsque la maman écoute sa visualisation enregistrée de la semaine. Les petits jeux tels que celui présentés à la fin de cet article peuvent aussi bien entendu être pratiqués avec le papa.

Quand débuter la sophrologie en préparation à l’accouchement ? 

L’idéal est de commencer dès la 6ème semaine d’aménorrhée cependant, le plus souvent mes patientes commencent autour de la 30ème semaine.

Peut-on se servir d’exercices de sophrologie pendant l’accouchement ? 

Si les exercices sont bien intégrés (grâce à un entraînement régulier) ils seront d’une grande aide, qu’il s’agisse des exercices d’évacuation, de respiration, de visualisation, etc, tous à leur façon pourront permettre de transformer ce moment et de rendre la future maman véritablement actrice en décidant comment elle souhaite vivre la naissance de son enfant.

La sophrologie peut-elle aussi accompagner les jeunes mamans après l’accouchement ? Et les enfants ?

Je recommande de commencer la sophrologie avant l’arrivée du bébé, néanmoins lorsque cela n’a pas été possible en amont et que la jeune maman a suffisamment de temps à allouer à une pratique régulière de la sophrologie, elle sera un soutien important après la naissance aussi. En lui permettant de se retrouver à travers un temps pour soi et en prenant ainsi soin d’elle, elle enclenchera des mécanismes de ressourcement automatiques qui l’aideront à tenir le coup et à rester positive pour mener de front toutes ses responsabilités.

Pour les enfants, à partir de 5 ans, ils commencent à comprendre la sophrologie et peuvent bénéficier de ses bienfaits. Si un exercice dynamique fonctionne très bien pour la maman et qu’elle le pratique régulièrement, elle peut bien sûr le montrer à son enfant et le faire avec lui s’il en exprime le souhait ; cependant,  je préconise d’attendre que cela vienne vraiment de lui et bien sûr la vertu de l’exemple parle d’elle même.

Et pendant le confinement ? 

En cette période de confinement où la préparation à l’accouchement est compliquée,  comment préparer son accouchement sans bouger de chez soi ? Avez-vous des astuces, exercices, lectures, etc. à conseiller ? 

Oui, voici quelques exercices que vous pouvez mettre en place facilement :

  Installez-vous tranquillement et parlez à voix-haute à votre bébé en lui racontant ce qui vous passe par la tête puis proposez lui un petit jeu : nommez chaque partie de son corps et cherchez à comprendre où elle se situe dans votre ventre, puis posez la main au-dessus, vous pouvez aller aussi doucement que possible et chercher à entrer en connexion avec ce petit être qui est là.

  Un exercice de relaxation dynamique toujours intéressant à pratiquer pour le jour J : le soufflet thoracique, les mains posées de part et d’autres de votre cage thoracique, vous inspirez et laissez votre cage thoracique s’ouvrir sous vos doigts, puis vous soufflez et la laissez redescendre. Après avoir accentué ce mouvement trois ou quatre fois d’affilées, cherchez maintenant à en être simplement témoin, voyez comme votre respiration vous traverse avec douceur et régularité, sentez peut-être la légère gêne provoquée par votre fœtus, voyez comme la respiration se fait quoiqu’il arrive. Enfin, lorsque votre attention sera suffisamment arrimée à votre respiration et que vous serez capable de l’observer sans la modifier, mettez-vous à compter : 8 pour les expirations et 4 pour les inspirations et cela en expirant comme si vous cherchiez à souffler à l’intérieur d’une paille. Pratiqué régulièrement, c’est un exercice qui vous aidera à pousser avec davantage de puissance et d’efficacité le jour J, tout en maintenant votre concentration sur l’action. A refaire aussi régulièrement que possible.

  Recourir à la téléconsultation de sophrologie pour vous sentir pleinement soutenue dans cette démarche et vous entraîner à vous détacher de l’inquiétude ambiante par la concentration sur les mouvements de votre corps lors des exercices dynamiques et par l’écoute de visualisations positives personnalisées pour vous.

–   Lisez ce qui vous plaît, ce qui vous fait vibrer, ce qui vous inspire, ce qui vous amuse,… Et si cela parle de grossesse, d’accouchements et de jeunes enfants et bien tant mieux !! Et si ce n’est pas le cas, rassurez-vous le plus important aujourd’hui, c’est de vous sentir bien maintenant et aussi de vous faire confiance, de faire confiance à votre corps,  vos ressources sont déjà là, en vous. Quelques soient le moyen que vous choisirez, allez à leur rencontre !

Retrouvez Nedjelka parmi tous les professionnels présents sur Fourmily et profitez pleinement de son accompagnement en prenant rendez-vous avec elle

Et si on vous disait que vous abonner à cette newsletter...

 

pouvait vous sauver des nuits en pointillé, des pipis au lit, des assiettes boudées, des pleurs inexpliqués, des colères ou des crises d'adolescence..., vous nous croiriez ?

 

Non ! Vous avez bien raison. En revanche, ça peut carrément vous aider ! Chaque mois, recevez de l'actu et des astuces pour vous préparer, comprendre ou adopter des habitudes en tant que parent.

Merci ! Vous êtes désormais inscrit.e :)