L’importance du déguisement chez les enfants

par Fév 26, 2020

Pour ceux d’entre nous qui ont traversé hier la délicate mission « déguisement » de mardi-gras, entre habillage express de mini princesse et/ou maquillage approximatif de super pirate (adieu Khôl chéri), ce n’est pas un secret, les enfants ADORENT se déguiser 🎭!

Mais pourquoi cette attirance pour les costumes et surtout quels sont ses bienfaits ?

Car oui, inutile de le cacher, on a tous-tes aimé enfiler un collant rose à paillettes et des ailes en plastiques pour s’imaginer voler avec Peter Pan #permieramour.

Allez hop, on vous dit tout !

Se déguiser : une activité pleine de sens

Se déguiser est à la fois une action qui permet de se projeter dans le futur, d’accélérer le temps et de s’imaginer en « grand », mais aussi de montrer sa personnalité, de développer sa motricité et de découvrir de nouvelles cultures (oui rien que ça). Le temps du déguisement, dans leur imaginaire, les enfants échappent presque à la surveillance des parents. Dans leur tête, ils deviennent grands, forts, une nouvelle personne ou un nouveau personnage. Ils sont liiiiiiibres (et nous aussi !).

Je me déguise donc je suis !

Dès 3 ans, les premiers déguisements permettent d’exacerber le côté héroïque qui sommeille, parfois profondément, en chacun : on se prend alors pour un prince ou une princesse, une aventurière ou un super-héros. On devient un « grand » !
Se déguiser montre ensuite la quête d’identité propre aux enfants, qui émerge en général à partir de l’âge de 5 à 6 ans. Le déguisement est important, car il permet alors de s’intégrer au groupe, ou au contraire de s’en démarquer, et de montrer sa personnalité.

Cette activité participe également à la construction du « schéma corporel » à partir de 3-4 ans : en s’habillant et en se déshabillant, votre enfant gagne en autonomie et prend conscience de son apparence. Il commence d’ailleurs à prendre plaisir à se déguiser vers l’âge de 3 ans, lorsqu’il a intégré son fameux « schéma corporel » (oh, j’ai 2 bras !) et qu’il peut en jouer.

En route pour le pays imaginaire ! 

L’imaginaire de votre enfant est forcément grandement sollicité par cette activité, puisque c’est lui qui décide en quoi il se déguise. Ce jeu permet également de développer son sens de l’initiative en utilisant un même accessoire de façon très différente à chaque session de déguisement. Bref, pas d’inquiétude si vous le voyez enfiler le slip de son frère par dessus un pantalon : superman n’est pas loin.

Ces jeux de rôles vont lui permettre de comprendre qu’il peut changer d’image, être qui il veut, mais aussi se mettre à la place des autres et donc développer son empathie.

Protéger son identité secrète tel Batman ou Superman…

Enfiler un costume, c’est aussi pour nos enfants un moyen d’affirmation de soi en étant « protégés » par leur masque, leur cape ou leur parure, de masquer leur fragilité mais surtout d’exorciser leurs peurs. En enfilant son costume de grand méchant, de monstre ou de sorcière votre loulou contrôle les réactions de ce monstre, et hop adieu la peur (ou presque).
Leur déguisement leur permet d’extérioriser leurs émotions, leurs désirs et leurs fantasmes.

Développer sa motricité fine. 

Se déguiser chez les tout-petits c’est aussi apprendre à s’habiller et à gagner en autonomie : enfiler son pantalon sans l’aide de papa, repérer l’endroit de l’envers, apprendre à faire ses lacets.

Moralité, vous voulez gagner du temps le matin ? Sortez les déguisements plus souvent ;).

Découvrir de nouveaux horizons !

Comme le souligne de nombreux psychologues, les déguisement permettent d’encourager l’inclusion et la diversité en apportant des objets en provenance d’autres cultures : pantoufles chinoises, sari indien, chapka russe ou sombrero mexicain, inutile de voyager bien loin pour faire découvrir ces cultures à vos bambins.

Bref, vous l’aurez compris, les déguisements possèdent de nombreux pouvoirs (et pas juste celui de vous laisser un peu de répit).

Alors, quelques astuces pour finir :

  • Inutile d’attendre Halloween, son anniversaire, mardi-gras ou la Saint Glinglin pour se déguiser
  • Composez une valise de déguisements facilement accessible pour favoriser les jeux libres
  • Mettez-y des déguisements complets, mais aussi des accessoires réutilisables à loisir et selon leur imagination : foulards de couleurs, perruques, vêtements dont l’usage est détourné, etc.
  • Faites évoluer le contenu de la valise en fonction de l’âge de votre enfant et de ses outs.
  • Confectionnez des déguisements avec lui : les enfants prennent autant de plaisir à organiser une fête qu’à y participer.

Et maintenant, on file enfiler son costume de lumière !