L’histoire de la méthode Montessori en BD

par Mar 4, 2020

A l’heure du boom des méthodes d’éducation alternatives, la pédagogie Montessori, dont les principes reposent sur une approche sensorielle, la libre expression, l’autonomie et le respect de l’autre, fait des émules.

Impossible d’y échapper, qu’on y adhère ou pas, qu’on la connaisse ou non, nous avons tous appliqué sans forcément le savoir certains préceptes développés par le Docteur Maria Montessori (si vous avez un jour proposé à votre enfant d’empiler une pyramide de cubes, vous en êtes aussi !). Mais ce n’est pas toujours simple de faire le tri…

Entre préjugés et vérités, voici une nouvelle pépite qui pourrait nous aider à y voir plus clair aujourd’hui :

L’histoire de Maria Montessori racontée en BD

Ludique, facile à lire et très éloigné des manuels d’apprentissage traditionnels, ce récit est un fait pour tous ceux qui souhaiteraient découvrir ou s’initier à la méthode Montessori simplement, sans jamais avoir pris le temps de la faire avant.

Ce roman graphique magnifiquement illustré et paru aux éditions Les Enfants Rouges, il y a quelques jours, dépeint un parcours parfois difficile et l’avènement de sa fameuse méthode, qui fera d’elle un succès mondial. Il présente, en effet, l’envers du décor et résume les découvertes de Marie Montessori, ses préceptes, ses périples autour du monde et ses outils.

Voici quelques explications qui vous permettront de mieux comprendre les bases de cette philosophie qui ont fondées cette célèbre méthode reconnue universellement à travers le monde. 

Voici quelques explications qui vous permettront de mieux comprendre les bases de cette philosophie qui ont fondées cette célèbre méthode reconnue universellement à travers le monde. 

La méthode Montessori, son but ultime : préparer à la vie adulte

La mission première de Maria Montessori était avant tout d’éduquer à la paix. Selon cette femme éminente, l’enfant est potentiellement bon. Il suffit de le respecter pour qu’il le reste.
Le but de la pédagogie Montessori est de s’appuyer sur les capacités universelles que possède tout enfant pour lui permettre d’acquérir la connaissance nécessaire pour faire de lui un adulte autonome, responsable, confiant et équilibré, et possédant toutes les clés pour affronter la vie dans toute sa complexité, dans toute sa fragilité.

La connaissance est LE facteur essentiel permettant l'éducation et donc de réussir sa vie

Les grands principes de la pédagogie Montessori :

L’IMPORTANCE DE L’ENVIRONNEMENT : si les enfants évoluent dans un environnement spécialement adapté (mobiliers et outils pédagogiques à leur taille ou avec des poids, couleurs, matières et bruits différents) permettant de stimuler leurs sens, ils sont plus concentrés et ont un meilleur contrôle d’eux-mêmes. Par ailleurs, il est essentiel dans l’approche Montessori de préparer un environnement qui permette aux enfants de se mouvoir en totale liberté et de choisir leurs activités et donc de développer leur autonomie et le sens des responsabilités. On a souvent tendance à reprocher à la méthode Montessori d’être trop permissive, en réalité, elle prône une liberté dans un environnement adapté et sécurisé. Ce qui n’est pas facile à appliquer au quotidien, on le concède !

L’IMPORTANCE DE L’AUTONOMIE ET DE LA CONFIANCE : la recherche d’indépendance et l’énergie qu’un enfant déploie à y parvenir est primordiale, l’adulte doit se repositionner par rapport aux enfants en vue de les aider à acquérir leur autonomie. L’enfant occupe une place clé dans son propre apprentissage, l’adulte n’étant qu’un guide. “Aide-moi à faire seul” pourrait résumer en une phrase la pédagogie de Maria Montessori. A ce titre, il faut accepter les maladresses ou les erreurs des enfants, dans la bienveillance et sans jugement avec douceur et calme.

L’IMPORTANCE DE L’EXPERIENCE : la pédagogie Montessori privilégie le concret, permettant à l’enfant d’expérimenter pour mieux comprendre. Par exemple : nous savons qu’une pyramide de cubes ne peut pas tenir dans le sens du plus petit au plus grand. Dans la méthode Montessori, il faut laisser l’enfant expérimenter ce concept qui lui permettra d’acquérir la notion d’équilibre entre les objets de taille différentes. De fait, il comprendra et assimilera facilement cet apprentissage, alors que nous aurions pu nous contenter de lui expliquer.

L’IMPORTANCE DES SENS ET DU CONCRET : le développement sensoriel doit être stimulé pour favoriser l’apprentissage (odorat, vue, touché, etc.). Il s’agit de laisser les jeunes enfants toucher/manipuler le plus possible de choses autour d’eux et utiliser leurs mains pour acquérir des connaissances. L’observation de ses sens est une des clés de la pédagogie Montessori pour comprendre son environnement et en tirer un apprentissage.

IMPORTANCE DE L’APPROCHE GLOBALE DE L’ENFANT : l’éducation doit permettre le développement “holistique” c’est à dire global de l’enfant : son développement moteur, le développement de son activité sensorielle et intellectuelle. Or, si le développement physique est bien pris en compte dans les écoles et crèches, l’accompagnement du développement psychique et sensoriel a encore beaucoup de lacunes. C’est ce que tentent d’accomplir les établissements « Montessori ».

LA PHASE LA PLUS IMPORTANTE DE LA VIE SE SITUE DE LA NAISSANCE A 6 ANS : dans les 5 phases de développement identifiées par Maria Montessori « la période la plus importante de la vie se situe entre la naissance et six ans et non pas durant les études universitaires ». C’est la phase de “l’esprit absorbant” pendant laquelle l’enfant absorbe comme une éponge les informations relatives à son environnement. Pour Maria Montessori, il est primordial d’appliquer les principes cités plus haut au cours de cette période pour en retirer les bénéfices tout au long de sa vie.

Et si vous voulez en savoir plus, rendez-vous dans votre librairie pour retrouver le « Récit de la méthode » d’Alessio Surian, Diego Di Masi et Silvio Boselli aux éditions Les enfants Rouges 😉