Comment bien aménager l’espace enfant ?

8 Oct 2020

Un garçon joue sur son lit

#Newsletter du 2 octobre 2020

Si comme nous, vous n’avez pas forcément envie de voir le club de poupées envahir votre salon pour leur tea time, de perdre un doigt de pied sur un Lego, ou encore de tomber sur un trafic de voitures, arrêtez tout et lisez ce qui suit !

Il n’est pas rare, en effet, de voir des objets qui s’accumulent, des jeux jamais utilisés, des jouets qui traînent un peu partout… Il est donc primordial voire salvateur de bien aménager/penser l’espace de jeux de son enfant. Car outre le fait de faire en sorte que le salon reste un lieu de regroupement familial, cet espace est très important pour le développement et le bien-être de l’enfant et ce peu importe son âge.

Alors comment anticiper ou optimiser son espace pour lui donner envie d’en profiter, d’explorer des jeux différents, de vivre ses expériences, ou de lire dans un coin calme…, tout cela dans un environnement sain et safe. Voici quelques conseils :

Célia Moalic monitrice de portage et éducatrice pour jeunes enfants

Pour nous aider, nous avons pris conseil auprès de Célia Moalic, éducatrice de jeunes enfants.

Pour commencer, c’est quoi un espace bébé idéal ?

Le meilleur espace pour votre bébé sera celui que vous avez pensé pour lui ; en lui permettant de disposer d’un environnement sécurisé et adapté, dans lequel il va pouvoir développer sa motricité lors de ses périodes d’éveil. Avec peu d’éléments, vous lui offrez un excellent outil pour grandir !

 La base d’un tel espace se compose de 2 principaux éléments :

1.    Le tapis de sol : on le choisit plutôt neutre pour que les jouets posés dessus soient mis en valeur et pas dissimulés  par des motifs multicolores. Veillez aussi à choisir un support ferme pour amortir les chutes et éviter que votre bébé s’enfonce dedans. Préférez une matière lavable en machine ou facile à nettoyer.

2.    Le meuble bas stable : il vous permettra d’organiser et de présenter les jeux de votre bébé. Ce support lui permettra également de prendre appui pour se redresser lorsqu’il en sera à cette étape de développement.

Il est important que cet espace de jeux soit positionné dans un endroit où l’enfant va pouvoir vous voir (car votre présence est sécurisante pour lui) lorsque vous pratiquez vos tâches quotidiennes. Alors tapis de jeux nomade ou fixe, à vous de définir ce qui correspond le plus à vos habitudes de vie.

Mes tapis coups de cœur :

Les jeux et le choix de la pièce : chambre ou salon ?

Un enfant joue dans le salon

Avant 3 ans, les deux si possible. Sinon le salon en priorité. Même si on aimerait parfois que les jouets restent cantonnés à la chambre, un tout-petit de 3 ans joue rarement seul dans sa chambre. D’où l’intérêt de lui aménager un espace de jeux dans le salon. Il aura ainsi la possibilité de participer à la vie de famille. Une aire de jeu XXL n’est pas essentielle, un petit espace peut suffire, l’idée étant de lui donner une place physique au sein de l’espace de vie familiale.

Quelles sont les grandes étapes de changements ?

Vers 12/15 mois, lorsqu’il se déplace, se redresse, marche, son espace va pouvoir évoluer. La quasi-totalité du logement devient son espace de jeux. Vous pouvez donc créer différentes petites zones de jeux pour favoriser ses déplacements et aussi limiter les monticules d’objets dans un coin de la pièce.

Il est important pour l’enfant d’avoir à sa disposition différents supports pour jouer dans les pièces qui lui sont accessibles sans que vous soyez envahis dans les différentes pièces de votre logement. La solution va être alors L’ORGANISATION.

Vous pouvez répartir chaque type de jeux à un espace. Par exemple ; les jeux de construction, les jeux d’imitation dans la chambre. Les puzzles, jeux de société, loisirs créatifs dans le salon. Cette solution est viable si on garde une certaine souplesse pour justement permettre à l’enfant de faire de nouvelles expériences de jeux. Qui n’aimerait pas faire une vaisselle de dinette dans l’évier de la cuisine ?

On va chercher au maximum à limiter le nombre de jeux à disposition pour que vos pièces de vie ne croulent pas sous une montagne de jouets. Le rangement et le ménage quotidien en seront facilité !

Vers 15/18 mois, on peut lui proposer des petits aménagements permettant de participer aux tâches quotidiennes : avoir un petit set de ménage, un marche-pied pour se débarbouiller seul au lavabo, une étagère basse dans la cuisine avec ses couverts…

Pensez à détourner de leur utilisation première le mobilier que vous avez acheté lorsqu’il était bébé :

– le meuble bas peut toujours servir à présenter une quantité limitée de jeux : 1  puzzle, un panier avec 3 voitures, 2 balles, 4 cubes, quelques figurines…

– l’espace tapis peut devenir un espace lecture avec une petite bibliothèque de livres à côté ou servir à délimiter les jeux au sol.

– la table basse du salon peut servir de table de jeux ou dessin en lui ajoutant une assise à la bonne hauteur (veiller à ce que l’enfant puisse bien positionner ses pieds à plat sur le sol et pas seulement toucher du bout de la pointe – genoux fléchis à 90°).

Deux enfants jouent dans leur chambre
Un enfant lit un livre dans un coin lecture

De 2 à 6 ans, le mobilier ne va pas changer tant que (on veillera à la bonne hauteur des assises, davantage de rangements seront accessibles à l’enfant – hauteur max = hauteur de ses épaules, plus haut, ça devient périlleux !) mais plutôt le contenu des jouets. Les jeux de société vont se complexifier, les jeux d’imitation vont se miniaturiser, les crayons à paillettes vont faire leur apparition !

Mais que ce soit à 12 mois ou à 12 ans, une importance va toujours être accordée à la quantité de jeux présentés et accessibles pour ne pas noyer nos enfants d’informations. Ne dit-on pas : trop de choix, tue le choix ?

Alors, certes ça demande de l’anticipation et de l’organisation, mais beaucoup de bénéfices en découlent pour favoriser le jeu autonome de notre enfant et vous en verrez très vite les avantages. Et puis, c’est une excellente raison pour combiner nos envies de déco épurée (et se faciliter le rangement) et éviter les débordements de jouets qui ne suscitent plus d’intérêt pour l’enfant.

👉 Donc restez attentifs aux nouvelles compétences de votre enfant, observez ses goûts, ses centres d’intérêts, ses préférences de jeux pour faire évoluer vos espaces.

De 6 à 10 ans, ça y est, notre petit ne l’est plus tant que ça ! On a rien vu venir !

Lui qui appréciait de passer son temps à vos côtés dans le salon va à présent passer de plus en plus de temps à jouer seul dans sa chambre.

On en profite alors pour épurer l’espace de jeux dans le salon tout en lui maintenant une place limitée ; il aime jouer avec vous sur la table du salon ? Rangez-y ses jeux de société à proximité. Il aime dessiner en vous regardant cuisiner ? Disposer son carnet de dessin et son pot de crayon à proximité. Il dévore ses livres affalé sur le canapé ? Libérez une étagère de la bibliothèque pour y installer ses livres préférés !

Et les ados, à quoi doit ressembler une chambre d’ado ?

Votre enfant devient un ado ! Il passe le plus clair de son temps enfermé dans sa chambre et vous commencez à regretter la multitude de jouets qui trainait autour de vos jolis bibelots. Pas de panique ! Vous allez pouvoir l’aider à faire de sa chambre sa pièce principale.

Imaginez la chambre de votre ado comme son refuge, sa tanière. C’est son espace, il lui ressemble et cette liberté lui est essentielle pour grandir.

Pour marquer la transition, entre la chambre d’enfant et celle d’ado, on peut le faire participer aux évolutions, le questionner sur ses envies, l’aider à faire ses choix de mobilier, l’accompagner lors des achats déco, le laisser accrocher des posters ou des cadres qui lui plaisent… et admirer ensemble le résultat final (même si vos goûts sont différents).

De manière générale, il faut aussi parfois accepter que les pièces de notre logement soit un vrai chantier le temps d’une matinée ou d’un week-end. Pensez à marquer la fin du moment de jeux en lançant un défi aux enfants ou en organisant une activité rangement “fast and clean” sur une musique entrainante afin de rendre ce moment ludique et de les responsabiliser pour que les pièces redeviennent des espaces partagés dans lesquelles chaque membre de la famille peut profiter d’un environnement agréable.

Vous avez un projet d’aménagement pour la chambre de votre enfant ? Retrouvez Célia sur Fourmily pour prendre conseil. Elle vous aidera à aménager les espaces de jeux et d’éveil de votre enfant !

Et si on vous disait que vous abonner à cette newsletter...

 

pouvait vous sauver des nuits en pointillé, des pipis au lit, des assiettes boudées, des pleurs inexpliqués, des colères ou des crises d'adolescence..., vous nous croiriez ?

 

Non ! Vous avez bien raison. En revanche, ça peut carrément vous aider ! Chaque mois, recevez de l'actu et des astuces pour vous préparer, comprendre ou adopter des habitudes en tant que parent.

Merci ! Vous êtes désormais inscrit.e :)